Vous êtes ici : Accueil > Le laboratoire > Caractérisation d'une nouvelle famille de protéines régulatrices des réseaux périnucléaires d'actine, les Refilines. Interaction avec la Filamine A et implication dans le remodelage du noyau cellulaire

Olivia Gay

Caractérisation d'une nouvelle famille de protéines régulatrices des réseaux périnucléaires d'actine, les Refilines. Interaction avec la Filamine A et implication dans le remodelage du noyau cellulaire

Publié le 19 septembre 2011


Thèse s​outenue le 19 septembre 2011 pour obtenir le grade de Docteur de l'Université Joseph Fourier de Grenoble - Spécialité : Biologie cellulaire

Résumé :
Le cytosquelette d'actine est une structure dynamique capitale pour la cellule, qui intervient dans les processus de signalisation et génère des forces mécaniques pour compléter des fonctions aussi diverses que l'adhésion, la migration, la division ou la différenciation. Les protéines qui régulent cette structure sont capables de moduler ces fonctions. J'ai identifié une nouvelle famille de protéines régulatrices de l'actine, les protéines Refilines (RefilineA et RefilineB), dont l'expression est corrélée avec l'engagement des cellules dans des programmes de diffé​renciation. La RefilineA est induite lors de la différenciation des cellules précurseurs neurales multipotentes en cellules progénitrices gliales. La RefilineB est stabilisée dans les cellules épithéliales lors de la transition​ épithélio-mésenchymateuse (TEM) induite par le TGF-ß. Dans ces cellules, les Refilines agissent en se complexant à la Filamine A, une protéine qui se lie aux filaments d'actine et forme le maillage. Des syndromes génétiques de mutations sur le gène de la FilamineA entrainent d'importants défauts développementaux, cependant la fonction précise de la protéine reste à ce jour obscure. Le complexe Refiline/FilamineA induit la formation de câbles d'actine et génère également une nouvelle structure d'actine périnucléaire appelée coiffe d'actine (« actin cap ») ou « ligne TAN » qui s'ancre à l'enveloppe nucléaire pour réguler les mouvements et la morphologie du noyau. Les Refilines sont les seules protéines identifiées à ce jour capables de catalyser la formation de structures périnucléaires d'actine. Ces résultats ouvrent donc de nouvelles perspectives pour appréhender les fonctions de la FilamineA ainsi que la biologie et les fonctions des structures périnucléaires d'actine.

Jury :

Rapporteur : Matthieu Piel
Rapporteur : Ali Badache
Examinateur : Edgar Gomes
Examinateur : Nathalie Spassky
Examinateur : Remy Sadoul
Directeur de thèse : Jacques Baudier

Mots-clés :
Refiline, Filamine, actine périnucléaire, progéniteurs neuraux, transition épithélio-mésenchymateuse, cfm

Télécharger la thèse.