Vous êtes ici : Accueil > Le GIPSE > Logiciels développés au GIPSE > SimuMoss : Analyse de spectres Mössbauer

SimuMoss : Analyse de spectres Mössbauer

Publié le 5 février 2019



Laboratoire impliqué
Laboratoire de Chimie et de Biologie des Métaux de l'Institut de Recherche Interdisciplinaire de Grenoble (IRIG/CBM)
Contexte scientifique
Le fer est un des métaux essentiels du monde vivant. Il est impliqué dans de nombreux processus primordiaux de la vie tels que la fixation ou le transport du dioxygène. Une des techniques d'investigation utilisée pour étudier le fer est la spectroscopie Mössbauer. Elle permet d'accéder à des informations très fines quant à l'environnement du métal et à son degré d'oxydation.

L'équipe Physico-Chimie des Métaux en Biologie du laboratoire CBM vient tout juste d'acquérir un nouvel équipement de pointe en spectroscopie MössBauer.
Description du projet
Le projet SimuMoss a abouti à un logiciel permettant de traiter les données Mössbauer produites par la plateforme. Ce logiciel comporte les fonctionnalités suivantes :

• traitement des données expérimentales afin de produire des spectres expérimentaux
• calcul de spectres théoriques en fonction d'un ensemble de paramètres fixés par l'utilisateur (
Figure)
• simulation d'un ou de plusieurs spectres expérimentaux (comparaison entre spectre expérimental et spectre théorique et minimisation de leur écart).
Technologies utilisées
Application lourde développée avec Java (Swing, Spring, AspectJ, JFreeChart, JUnit).
Interview de février 2013 de Geneviève Blondin et Martin Clémancey
Que vous apporte le logiciel dans votre travail ?
Ce logiciel nous permet d'analyser des spectres Mössbauer. Il possède des fonctionnalités qui n'existent pas dans les logiciels existants et permet de répondre à certaines besoins spécifiques de nos études. Il nous apporte également de la souplesse dans la manière de réaliser nos analyses. C'est donc un outil indispensable pour nos analyses.

Pourquoi avoir fait appel au GIPSE ?
La complexité du programme de simulations rend l'interface graphique indispensable. Nous n'avions aucune compétence dans notre labo pour la réaliser.

Comment s'est passée la collaboration avec le GIPSE ?
La collaboration s'est très bien déroulée. En plus de l'interface graphique, cette collaboration nous a permis d'apporter des améliorations au programme (gestion des fichiers d'entrée/sortie, des formats…) et d'apporter leur expertise en terme de programmation informatique.